Les lauréats 2017

INNOVATION

Après avoir réalisé le premier tour du monde à l’énergie solaire avec PlanetSolar et démontré qu’il était possible de voyager de manière autonome sur de grandes distances à l’énergie solaire, il nous semblait nécessaire d’être plus ambitieux et de dépasser ce qui avait été réalisé jusqu’ici avec des énergies fossiles.

L’idée a mûri, une équipe internationale s’est construite et c’est aujourd’hui notre prochain défi. SolarStratos est une aventure ambitieuse comportant de grands risques, mais qui permettra, une fois encore, de démontrer le potentiel des énergies renouvelables. Cette nouvelle éco-aventure se fera à bord d’un avion solaire commercialisable modifié pour ce vol stratosphérique. Cette nouvelle expédition, nous l’avons surnommée Mission « To the edge of space ».

Cette aventure permettra de développer les technologies d’une aviation solaire et électrique plus respectueuse de l’environnement. Nous espérons avec l’aide de nos partenaires contribuer à la commercialisation de ces nouvelles technologies, par exemple en développant des drônes solaires de haute altitude ou encore des avions solaires stratosphériques pour emmener des passagers à la frontière de l’espace.

Les aventures du 20ème siècle ont été réalisées aux énergies fossiles, les exploits du 21ème siècle seront écrits aux énergies renouvelables.

En savoir plus : www.solarstratos.com

Prix remis par :

DEVELOPPEMENT SUISSE VERS LA FRANCE

Pilatus a été créé en 1939 en Suisse centrale en tant que petite base d’entretien pour les avions des Forces aériennes suisses. Depuis, la société s’est développée en une compagnie aérienne spécialisée dans le développement, la construction, la maintenance et le support d’avions à turbopropulseurs.

Domiciliée à Stans, la société est certifiée ISO 14001 en reconnaissance de ses efforts pour l’environnement. Avec plus de 1’800 employés à son siège, Pilatus est l’un des plus grands employeurs en Suisse centrale. Pilatus offre une formation à plus de 100 apprentis dans 11 professions différentes.

Dans les années 1940 et 1950, la société a commencé la fabrication, la conception et le support d’un certain nombre de petits avions militaires et civils. Des travaux de développement ont également commencé sur le PC-6 Porter, un avion utilitaire civil entièrement métallique adapté aux décollages et atterrissages courte distance.

Dès lors, la société a produit plus de 1’000 avions d’entraînement allant des formateurs militaires P-2 et P-3 jusqu’aux avions actuels, en passant par le planeur B4 all-metal ou encore le PC-7. Pilatus a acquis une position de leader mondial dans le domaine de l’entrainement militaire grâce à la nouvelle série d’avions formateurs à turbopropulseur; Le PC-7 Mk II de 700 shp, le PC-9M de 950 shp et le PC-21 de 1 600 shp pour s’adapter aux exigences et aux budgets individuels de formation.
Plus de 850 avions pilotes turbopropulseurs Pilatus ont été choisis par les forces aériennes et militaires et les opérateurs militaires du monde entier. Pilatus supporte actuellement plus de 500 avions d’entraînement militaire en service avec plus de 30 opérateurs à travers le monde.

Tous les avions pris en charge sont équipés de moteurs PT6 P & WC et d’hélices Hartzell. Beaucoup de clients choisissent Pilatus pour le support technique et la maintenance de leurs moteurs, hélices, accessoires associés.

L’année écoulée a enregistré un bon volume de commandes. Un contrat majeur pour les avions d’entraînement a été signé avec la l’Armée de l’air française fin décembre et la commande de 17 PC-21. Avec les Forces aériennes suisses, la France est aujourd’hui la deuxième nation européenne à opter pour le PC-21 dans le cadre du système de formation intégré le plus avancé et le plus efficace au monde.

En plus de la gamme d’avions d’entraînement et du PC-6 Turbo Porter, Pilatus s’est étendu sur le marché de l’aviation générale avec l’introduction de l’avion commercial et utilitaire PC-12 et la livraison du premier avion de production en 1994. Depuis, plus de 1’300 appareils PC-12 sont entrés en service, ce qui en fait l’appareil d’affaires monomoteur le plus vendu sur le marché, atteignant 5 millions d’heures de vol à ce jour.

Pilatus développe actuellement le PC-24, le premier jet d’affaires au monde à utiliser sur de courtes pistes non préparées, qui sera certifié d’ici la fin de 2017, enregistrant déjà 84 pré-commandes.

En savoir plus : www.pilatus-aircraft.com

Prix remis par :

DEVELOPPEMENT FRANCAIS VERS LA SUISSE

La Redoute, entreprise française basée à Roubaix et fondée en 1837, conçoit, fabrique et distribue des articles de mode, mais aussi de décoration et d’ameublement depuis plus de 50 ans. Les ventes en Suisse ont débuté en 1997 et ont décollé à partir de 1999 avec l’ouverture d’une filiale à Montreux.

Jusqu’en 2014, le développement en Suisse s’est effectué sous la bannière de la « mode française », avec seulement un peu de linge de maison et des petits objets de décoration.

Dans le cadre du plan de transformation de La Redoute suite à la cession par Kering en 2014, le développement du « Meuble » à l’international a été défini comme priorité stratégique, et la Suisse a été désignée comme pays leader pour le lancement de la marque La Redoute Intérieurs en dehors de France. En effet les ventes de meubles en ligne se développent rapidement, et le rapport qualité/prix/style des collections La Redoute Intérieurs et AM/PM est compétitif sur le marché suisse et apporte de la nouveauté.

Les collections Mode et Maison ont été conçues en amont autour de 3 styles pour assurer une homogénéité globale de l’offre, afin que cette extension de l’offre apparaisse comme naturelle et complémentaire pour la clientèle suisse. Il convient de noter que la part de fabrication française est très élevée, notamment en literie, avec la marque propre « Rêverie », ou en ce qui concerne les fauteuils et canapés, ce qui facilite les process et raccourcit les délais.

Fidèle également à la stratégie de digitalisation accélérée de l’entreprise, c’est un modèle pur web et non dépendant de catalogues qui a été lancé, avec une panoplie de services importante, en premier lieu la livraison gratuite de tous les types d’articles, partout en Suisse.
Grâce à ce développement, La Redoute renforce son image de e-commerçant référence du style à la française en Mode et Maison, et reste fidèle à ses valeurs de Tisseur de liens, de Porteur d’influences et de Créateur de tendances.

Elle poursuit ainsi sa profonde transformation, avec un modèle commercial refondé, un nouvel entrepôt totalement robotisé, une expérience client personnalisée et un cadre social et entrepreneurial dynamique.

En savoir plus : www.laredoute.ch

Prix remis par :

INDUSTRIE & TECHNOLOGIE

Créée en 2014, NAVYA est une société Française spécialisée dans le développement de solutions de mobilité innovantes, intelligentes et durables. NAVYA développe des véhicules électriques sans conducteur et automatisés, indépendants de toute infrastructure. Ces véhicules sont conçus pour le transport intelligent des personnes et des biens.

En octobre 2015, NAVYA a lancé la NAVYA ARMA, une navette électrique sans conducteur 100% autonome, pouvant transporter jusqu’à 15 personnes et qui opère désormais sur différents sites privés et voies publiques. Le véhicule est équipé de nombreux capteurs et d’un système informatique embarqué qui lui permet d’interagir avec son environnement. Il est également destiné à fournir des solutions de mobilité efficaces en termes d’espace et d’énergie. NAVYA bénéficie des progrès technologiques majeurs dans le secteur du véhicule électrique autonome grâce à son expérience dans le domaine et à une équipe de R&D hautement qualifiée.

En octobre 2016, les actionnaires de NAVYA ont approuvé à l’unanimité une augmentation de capital de 30 millions d’euros. Les groupes Français VALEO et KEOLIS et le Groupe Qatari GROUP8 ont acquis une participation dans la société aux côtés de GRAVITATION et de CAPDECISIF MANAGEMENT, qui ont intégré NAVYA en 2015 et de ROBOLUTION CAPITAL, l’investisseur initial.

A fin 2016, NAVYA compte déjà une flotte de plus de trente navettes en service à travers le monde (notamment en France, Suisse, Singapour, USA, Australie,…) et plus de 100’000 passagers transportés.

En savoir plus : www.navya.tech

Prix remis par :

 

DEVELOPPEMENT DURABLE

Héritière d’entreprises familiales suisses, Transvoirie a été créée en 2004 et a su apporter son savoir-faire unique en matière de gestion, collecte, transport et de traitement des déchets.

Transvoirie s’est bâtie autour d’une forte signification historique et sociale en permettant de développer le potentiel des entreprises qu’elle intègre. L’entreprise est présente sur l’ensemble du territoire romand, et bénéficie des synergies du groupe Helvetia Environnement afin de proposer à ses clients et partenaires, un service global sur la chaine de valeur du déchet.

Les métiers liés à la gestion des déchets sont par définition liés aux enjeux environnementaux de la société, les entreprises qui exercent cette activité se doivent donc d’être exemplaires en la matière. C’est la raison pour laquelle Transvoirie s’efforce par ses choix et ses actions de réellement se positionner à l’intersection entre les aspects économiques, sociaux et environnementaux.
En constatant à la fois que ses véhicules de collecte consomment une grande quantité de carburant fossile (le diesel), et qu’il est possible d’utiliser une ressource-déchet afin de produire un biocarburant permettant d’économiser 2/3 des émissions carbone, l’idée est apparue de faire rouler ces camions grâce aux huiles végétales usagées.

Le projet est né dans la conscience collective de l’entreprise il y a environ une décennie, au moment de la création d’un partenariat avec un valorisateur d’huiles végétales usagées, qui appliquait un procédé d’hyper-filtration pour la rendre utilisable dans un moteur. Transvoirie collectait les huiles usagées et utilisait ensuite l’huile filtrée dans sa flotte de véhicules. L’idée est donc venue d’intégrer la structure de filtration dans le groupe Helvetia Environnement afin de mieux maitriser la collaboration et la matière. Cependant, ce processus d’hyper-filtration a vite démontré des limites techniques, tel que le fait que l’huile ne pouvait pas être utilisée à 100% dans un moteur, sa qualité était jugée insatisfaisante. Il a donc fallu faire évoluer le projet vers une direction pouvant assumer les besoins de Transvoirie et des motorisations de plus en plus complexes équipant les poids lourds modernes.

Cette évolution s’est traduite par l’intégration de l’entreprise qui valorisait les huiles végétales usagées – Léman Bio Energie –, aujourd’hui société sœur de Transvoirie au sein du groupe Helvetia Environnement, et par l’acquisition d’une usine située à Etoy dans le canton de Vaud produisant anciennement du Biocarburant de 1ère génération. Une rénovation technique a permis la production de Biocarburant de 2ème génération à partir des huiles dites « de friture » par un procédé de Trans estérification. Cette étape cruciale a permis d’augmenter la quantité et la qualité du Biocarburant fourni à Transvoirie, afin de lui donner les moyens de fonctionner avec une énergie 100% renouvelable.

Aujourd’hui, le projet est à un stade avancé avec l’acquisition d’une usine de transformation qui fournit du Biocarburant à Transvoirie. Transvoirie l’utilise en mélange dosé dans du diesel traditionnel (le mélange de diesel et de Biocarburant est dénommé biodiesel). L’objectif final est d’utiliser à 100% des ressources énergétiques renouvelables et écologiques d’ici 2030 pour les activités de collecte des déchets.

En savoir plus : www.transvoirie.ch

Prix remis par :

TRADITION & SAVOIR-FAIRE

L’une des plus importantes décisions dans la vie de parents concerne sans doute le choix de l’école pour leurs enfants. Le Lycée Français Marie Curie de Zurich (LFZ), fondé en 1956 par des parents d’élèves francophones, est une école à gestion parentale qui accueille actuellement plus de 900 élèves scolarisés de la petite section à la Terminale.

Notre volonté est, chacun à notre niveau, de contribuer au bien-être de nos élèves et à leur réussite. Le point fort de notre action éducative se fonde sur le principal atout d’un Lycée Français en Suisse alémanique : la richesse d’une double culture et d’un apprentissage des langues renforcé.

Nos infrastructures, nos partenariats et la qualité de notre encadrement nous permettent, de plus, de proposer aux élèves une grande variété de sports, d’activités artistiques ou culturelles, et d’offrir un système éducatif qui accorde autant de place aux enseignements qu’à l’épanouissement personnel. Notre établissement s’engage également envers les enfants à besoins particuliers en leur mettant à disposition des aménagements appropriés, garantissant à chacun les meilleures chances de progression.
Parallèlement à notre offre pédagogique, un accent fort est mis sur les valeurs humaines et républicaines que le Lycée Français de Zurich incarne depuis plus de 60 ans, notamment l’excellence pour tous, la bienveillance et l’ouverture au pays d’accueil.

Le Lycée Français de Zurich dispense un enseignement de qualité, à la fois innovant et efficace ; une éducation « à la française » dans le respect de la tradition et du savoir-faire, qui encourage chaque élève à donner le meilleur de lui-même.

Notre pédagogie s’appuie sur les différences et les qualités de chacun afin de former des jeunes gens ouverts, futurs citoyens engagés dans leur siècle, cultivés et épanouis, dotés d’un raisonnement solide et capables d’aborder toutes les situations avec force et sérénité.

Nos excellents résultats aux examens (session 2016 : 100% de réussite au Baccalauréat dont 50% de mentions «très bien » et 25 % « bien » et 100% d’obtention du Diplôme National du Brevet avec 98% de mentions « très bien » et « bien » ) sont le fruit de la motivation des élèves, de l’engagement et du professionnalisme de l’ensemble de l’équipe éducative du LFZ auquel les familles renouvellent chaque année leur confiance depuis plus d’un demi-siècle.

Notre appartenance au réseau de l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger, comprenant 495 établissements scolaires, implantés dans 137 pays, qui scolarisent  342 000 élèves dont 60 % sont étrangers et 40 % sont français) est un atout majeur, notamment pour la mobilité des cadres des sociétés françaises que nous sommes fiers d’accompagner. Depuis sa fondation, la croissance des effectifs rythme la vie du LFZ et de ses agrandissements successifs.

Nous avons à cœur, à notre niveau et avec nos moyens, au-delà de notre mission première d’éducation, de favoriser les échanges franco-suisses, l’attractivité de notre pays d’accueil et de celle du Canton de Zurich.

En savoir plus : www.lfz.ch

Prix remis par :

VOLONTARIAT INTERNATIONAL EN ENTREPRISE

La mission de volontaire internationale chez Fraikin Suisse SA est un réel challenge commercial visant à développer la location longue durée en Suisse Romande sur de nouveaux secteurs d’activité.

La location longue durée est encore une niche contrairement au leasing présent sur le marché depuis plusieurs années. Laurène Landon a dû acquérir le maximum de connaissances techniques sur des véhicules utilitaires et industriels pour faire des préconisations adaptées auprès d’entreprises ciblées. Un gros travail de prospection terrain a également été effectué afin d’obtenir des rendez-vous qualifiés, auprès d’entreprises dont des solutions de location longue durée se justifient : des entreprises connaissant des saisonnalités, qui recherchent des coûts fixes et définitifs de déplacements et/ou de livraisons et dont l’immobilisation d’un véhicule représente une réelle contrainte opérationnelle et financière.

Laurène Landon est satisfaite d’avoir pu apporter à Fraikin Suisse SA un regard nouveau sur son marché en prospectant des établissements horticoles ainsi que des entreprises de construction. La récente  livraison d’une flotte de 11 véhicules chez Pittet Construction et 4 chez Geneux Dancet qui sont des entreprises reconnues, en est la parfaite illustration. Au total 24 contrats longue durée ont été signés alors que l’objectif  initial était de 12.

Occuper le terrain en fournissant des solutions personnalisées à chaque client contribue à un développement commercial efficace et durable.

En savoir plus : www.fraikin.ch

Prix remis par :

PRIX DU JURY

Le laboratoire Watchfrog propose des tests et des solutions de biosurveillance de l’Eau. Le marché visé est celui de la qualité de l’Eau et plus précisément les exploitants de station de traitement des eaux municipales et industrielles.

Le marché suisse est particulièrement réceptif à nos méthodes innovantes du fait de la récente réglementation qui vise à éliminer les micropolluants des eaux et garantir la valeur du patrimoine naturel helvétique. Notre stratégie pour aborder ce marché est de proposer aux opérateurs suisses une approche novatrice, responsable et éthique afin de conjuguer la performance technologique avec la préservation de la biodiversité et de répondre plus globalement aux enjeux de développement durable et responsable.
La technologie proposée est basée sur une mesure biologique qui consiste à mesurer le niveau de perturbation hormonale induit par la présence de plusieurs polluants ou micropolluants. Cela permet une évaluation intégrative basée sur les effets, quels que soient les polluants présents.

Les tests proposés par le laboratoire Watchfrog consistent à mettre en exposition des larves d’amphibiens et de poissons avec l’eau à tester. Les larves deviennent fluorescentes au contact de polluants. La fluorescence des larves est proportionnelle à l’effet. Ces tests ont été développés comme alternative éthique aux tests sur animaux de laboratoires.

Les tests peuvent être réalisés en laboratoire sur échantillon ou en continu sur site grâce à un laboratoire embarqué : la FrogBox®. Ces outils contribuent au pilotage des ouvrages de traitement des eaux et à orienter les choix d’investissement pour gestion des effluents et pour la protection des zones naturelles.
Le laboratoire Watchfrog exploite un savoir-faire issu du Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris. La stratégie est de distribuer ce savoir-faire par le biais de licences octroyées à des partenaires suisses.

Le laboratoire Watchfrog dispose de la première technologie de mesure normalisée des effets des micropolluants dans les Eaux. Plusieurs entreprises proposent des outils de mesures de toxicité plus traditionnelles moins adaptées à la biosurveillance d’ouvrages industriels de traitements des eaux. Il existe également des solutions classiques de mesures physico-chimiques qui ne répondent pas au besoin d’évaluation des effets des mélanges de polluants. Ces solutions concurrentes bien que moins adaptées aux attentes des opérateurs et de la réglementation témoignent du besoin et des attentes du marché.

Le laboratoire Watchfrog bénéficie du soutien de ses deux actionnaires et investisseurs Cap Decisif et Groupe Chevrillon. Le Laboratoire Watchfrog bénéficie également du soutien de la région Île-de-France à travers le label PM’UP de la région Île-de-France obtenu en 2016.

Le laboratoire Watchfrog prévoit de s’implanter en Suisse dès que possible pour faciliter la démonstration de la valeur de ses solutions innovantes. La première étape est le recrutement d’un profil technico-commercial en VIE à Lausanne en partenariat avec l’Université et le Service des Eaux. Toutefois, pour embrasser la variété et la taille importante du marché suisse, le Laboratoire Watchfrog envisage d’établir des partenariats avec des prescripteurs et créer un réseau de distributeurs (laboratoires suisses).

En savoir plus : www.watchfrog.fr

Prix remis par :